Formation - CU Médical European Networks -CU Medical

Formation

Découvrez les formations aux premiers secours avec notre équipe.

Pour sauver une vie, apprenez les gestes essentiels !

Formez-vous au massage cardiaque et à l’utilisation du défibrillateur avec notre équipe.
Nous proposons des formations qui touchent à la sécurité, à la prévention des risques dans les ERP et à la prise en main du défibrillateur.

Chaque année, en France, près de 50 000 personnes décèdent d’un arrêt cardiaque inopiné. Mais l’arrêt cardiaque n’est pas toujours fatal. Le cœur peut repartir s’il est pris en charge à temps. L’intervention dans les toutes premières minutes est déterminante pour la survie de la victime.
Il est donc nécessaire de former le plus de monde possible aux gestes de premiers secours.
Apprendre les bons réflexes (pratiquer le massage cardiaque et utiliser un défibrillateur) pour réagir efficacement le moment venu, c’est facile et cela prend peu de temps.

Formation à la chaîne de survie : Alerter Masser Défibriller

Sans aucun pré-requis vous pouvez participer à notre session de formation :  « Initiation au défibrillateur avec pratique du massage cardiaque ».

D’une durée de 2h avec 10 personnes maximum, vous apprendrez à : reconnaître un arrêt cardiaque, ses conséquences et les gestes à faire.
Les exercices pratiques seront effectués sur un mannequin avec : la pose du défibrillateur, le déclenchement du choc et le massage cardiaque.

Chaque membre de notre équipe est formé SST (sauveteur secouriste du travail). Le rôle du SST est de porter les premiers secours à toute victime d’un accident du travail ou d’un malaise, mais aussi d’être acteur de la prévention dans son entreprise. Il s’agit d’une délégation de l’employeur en matière d’hygiène et sécurité du travail.

En France, le SST est détenteur d’un certificat sanctionnant la formation du sauveteur-secouriste du travail délivrée par l’INRS
 

Cette formation est conforme aux recommandations du guide « ARRÊT CARDIAQUE, SENSIBILISATION DU GRAND PUBLIC», élaboré à la demande conjointe du Ministère de la Santé, du Ministère de la Défense et du Ministère de l’Intérieur, en application de la Loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile.