Pourquoi un défibrillateur accessible à tous ?

/ / Infos pratiques

En France, le taux de survie après un arrêt cardiaque est de 2 à 4 % seulement. Selon la Fédération Française de Cardiologie, c’est 40 000 à 60 000 personnes qui en décèdent par an.

Dans les pays où le défibrillateur cardiaque est mis à disposition du grand public, comme les pays anglo-saxons, ce taux est de 40%.

CONSTAT : L’absence de défibrillateur réduit le taux de survie.

C’est donc aujourd’hui un enjeu de santé public qui requiert l’obligation d’être équipé d’un défibrillateur cardiaque automatique ou semi-automatique.

Pour avoir le plus de chance de sauver quelqu’un d’un arrêt cardiaque, il faut intervenir dans les 4 premières minutes. Vous pratiquez ainsi un massage cardiaque et vous utilisez un défibrillateur pour relancer le cœur grâce au choc électrique, en attendant les secours.

Les guides sonores et visuels de l’appareil permettent à n’importe qui de pouvoir sauver la vie de quelqu’un !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *